Tony-Parker-Reverse-Lay-up-v_-OKC-11_1_12-155173125-875x500

« J’en ai parlé avec Patrick Beesley et Vincent Collet (le DTN et le sélectionneur, ndlr). J’ai énormément joué ces quatre dernières années, je ne me suis pas reposé un seul été. Et comme on va régulièrement en finale de Conférence avec les Spurs, ça ne me laisse pas de repos. C’est raisonnable que je me repose cet été pour après être en forme pour 2015, pour les championnats d’Europe qualificatifs pour les JO.

Ca va faire bizarre. J’adore jouer en équipe de France, j’adore jouer pour mon pays. Mais il faut que je voie plus loin, que je pense aussi à mon corps et à la longueur de ma carrière. Je pense prendre la bonne décision même si ça me fait mal au cœur de manquer un championnat du monde, qui est quand même une grosse compétition. Ce sera encore mieux, je pense, quand je vais revenir l’an prochain.

Il y a une grosse finale qui nous attend face à OKC ! Ce ne sera pas facile. On parlait de l’équipe de France et des saisons longues. Là, c’est la troisième finale consécutive de conférence que l’on joue. Toute l’année, on s’est battu pour avoir l’avantage du terrain. On joue OKC, l’une des meilleures équipes en NBA. C’est le Final Four maintenant. Il ne reste que quatre équipes. OKC est une équipe qui joue très, très bien au basket. Ils ont le MVP de la saison (Durant, ndlr). Ça ne va pas être facile. Westbrook est aussi l’un des meilleurs meneurs de la NBA. Il est impressionnant, super-athlétique. Ça va être un adversaire coriace.

De mon côté, je me sens capable de jouer. J’espère que ça ira lundi soir. J’ai senti une petite douleur dans l’ischio-jambier. C’est une petite lésion… Il va falloir trois-quatre jours de repos. Donc je pense que lundi, ça ira. »